4. Les fondements de l'économie capitaliste

J. Gouverneur — Les fondements de l'économie capitaliste

La librairie scientifique en ligne « i6doc.com » propose le dernier manuel d’économie de Jacques Gouverneur en trois langues (français, espagnol, anglais) et, pour chacune des trois langues, en deux formats :

A part l’avant-propos et certains passages de l’introduction, les deux textes sont pratiquement identiques.

Contenu du manuel

Le livre constitue une introduction à l'analyse économique marxiste du système capitaliste.

Les six premiers chapitres étudient la structure de l'économie dans une perspective essentiellement statique. Ces chapitres analysent successivement :

  1. le fondement des biens et services (le travail, en combinaison avec la nature),
  2. le fondement des revenus (la valeur, c'est-à-dire le travail consacré à la production de marchandises),
  3. le fondement des profits (la survaleur, la plus-value),
  4. les rapports économiques fondamentaux (taux de plus-value, composition du capital, taux de profit),
  5. la concurrence pour la répartition de la plus-value entre entreprises et entre branches,
  6. les rapports entre le secteur capitaliste et les secteurs non capitalistes.

Les trois derniers chapitres adoptent un point de vue essentiellement dynamique et analysent divers aspects de la croissance. Le chapitre 7 considère successivement le développement de la mécanisation, la contradiction entre la socialisation de la production et la concentration du capital, l'expansion du travail salarié et de la production marchande, les coûts humains et écologiques de la croissance. Le chapitre 8 envisage les conflits autour du taux de plus-value ; il montre comment les progrès de la productivité générale permettent en théorie de concilier l'augmentation des profits avec la hausse des salaires et des dépenses publiques. Le chapitre 9 étudie le problème des crises ; il montre comment les rapports de force, combinés avec l'évolution de la productivité générale, ont en réalité permis ou empêché une telle conciliation dans les pays avancés après la deuxième guerre mondiale.

La conclusion déborde du cadre économique des analyses antérieures pour signaler divers éléments (juridiques, politiques, répressifs et idéologiques) qui contribuent conjointement à la reproduction du capitalisme.

En raison de ses qualités pédagogiques remarquables, le livre constitue un manuel de premier choix pour les étudiants, les enseignants et formateurs, ainsi que pour tout profane intéressé. En même temps, le livre présente de nombreux aspects théoriques qui retiendront l’attention des spécialistes.

Haut de page

Intérêt pédagogique

1. Le livre développe au maximum les qualités de rigueur et de simplicité. Rigueur, pour réagir contre la confusion qui plane trop souvent sur les notions théoriques les plus élémentaires. Simplicité, pour rendre la matière accessible à toute personne réceptive, même sans aucune connaissance préalable sur les sujets abordés.

2. Chaque chapitre est complété d'une série de supports pédagogiques : a) un résumé de l'argumentation ; b) une liste desconcepts nouveaux à assimiler (tous les concepts sont repris et définis dans le lexique en fin de livre) ; c) une gamme d'exercices « théoriques » et « pratiques » : les premiers permettent de vérifier la compréhension de la matière, les seconds permettent de faire le lien entre la théorie et les réalités concrètes accessibles au lecteur, quels que soient le moment et le lieu où celui-ci se situe (à la fin du livre se trouvent les pistes utiles pour répondre à la plupart des questions).

3. Le livre montre clairement la pertinence de la théorie économique marxiste pour analyser et comprendre un grand nombre deréalités socio-économiques contemporaines. En outre, tous les exercices « pratiques » (« applications ») invitent le lecteur à faire par lui-même le lien entre théorie et réalité.

4. Toutes les discussions purement théoriques ont été reléguées aux annexes. Les problèmes qui y sont examinés sont simplement mentionnés en notes infrapaginales dans le texte (avec les références voulues aux annexes correspondantes).

5. Tout le livre est rédigé dans un style très clair, direct et « neutre » (évitant toute implication émotionnelle).

Haut de page

Intérêt scientifique

1. Le livre met systématiquement en rapport le phénomène visible des prix et la réalité cachée des valeurs. Cette attention simultanée aux prix et aux valeurs permet d’opérer une distinction essentielle – massivement ignorée dans la littérature économique courante – entre revenu créé et revenu perçu (voir en particulier les synthèses présentées au chapitre II, 4.2.2, et au chapitre VI, 5.2.3). Les liens entre prix et valeurs sont établis par l'intermédiaire de l' « équivalent monétaire des valeurs » (voir chapitre II, 3.2.1).

2. Le livre souligne le rôle essentiel que jouent conjointement la productivité (« développement des forces productives ») et les rapports de force (« luttes de classe » ou conflits entre « fractions de classe »). Cette double influence permet d'expliquer, en particulier :

3. Le livre insiste également sur les aspects contradictoires de la réalité, qui sont soulignés ou évoqués à de multiples occasions (voir une synthèse à l'annexe 1, §1.1, d). Par exemple : contradiction entre l'aspect « coût » et l'aspect « débouché » des salaires ainsi que des dépenses publiques ; rapports contradictoires entre production capitaliste et productions non capitalistes ; aspects contradictoires de la mécanisation ; effets contradictoires des politiques néolibérales ; etc.

4. Le livre fournit une réponse précise et convaincante à diverses objections courantes, en particulier les objections suivantes :

5. Le livre montre les contrastes qui existent entre la théorie économique marxiste et la théorie économique dominante (voir une synthèse dans la conclusion, § 3.1 et 3.2). Par ailleurs, dans le cadre de la théorie marxiste, le livre adopte un certain nombre de points de vue non conventionnels, en particulier en ce qui concerne les concepts de valeur, de marchandise et de travail productif (voir une synthèse de ces points de vue dans l'annexe 1, § 1.2). Les points de vue traditionnels et ceux adoptés dans le livre sont systématiquement confrontés dans les annexes correspondantes (voir en particulier les annexes 5, 6, 7, 9).

6. Les positions non conventionnelles adoptées dans le livre présentent le double avantage de la rigueur et de la simplicité. D’une part, elles rendent l’approche théoriqueplus rigoureuse et cohérente. D’autre part, tout en étant justifiées par le seul souci de cohérence conceptuelle, certaines des positions défendues ont pour résultat de simplifier la théorie et de faciliter l’estimation statistique de divers concepts-clés, à savoir l' « équivalent monétaire des valeurs », la valeur des marchandises (inverse de la productivité globale), le travail nécessaire, le taux de plus-value (voir chap. III, § 1.4 ; chap. VIII, 2.2.1 ; annexe 3, § 3.1 et 3.3 ; annexe 4, 4.3.2). Comparées à d'autres approches empiriques, les méthodes utilisées pour mesurer ces concepts se révèlent plus pertinentes sur le plan théorique et plus faciles à mettre en œuvre sur le plan pratique.

7. Tout en étant centré sur le secteur des entreprises capitalistes, le livre considère également toutes les autres formes de production (entreprises indépendantes, entreprises publiques, services publics ou privés non marchands, associations volontaires, ménages) ; il examine leurs spécificités et leurs rapports contradictoires avec le secteur capitaliste (voir chapitre VI). Loin de se cantonner à l'analyse d'un système abstrait, on considère ainsi les aspects diversifiés d'une société réelle.

8. Le livre fournit un traitement complet des transferts de revenu et de plus-value, aussi bien à l'intérieur du secteur capitaliste (voir chapitre V, § 1.1 et 1.2, et annexe 10) que dans les rapports entre secteur capitaliste et secteurs non capitalistes (voir chapitre VI, 3.3.1 et 5.2.3). Cette question, très importante au niveau théorique comme pour les analyses concrètes, est ignorée dans la plupart des manuels (sauf le fameux « problème de la transformation », lequel est peu pertinent pour les analyses concrètes et est en général mal interprété par les théoriciens : ce problème est examiné à l'annexe 10).

Haut de page

Extraits de la table des matières

CHAP. I : LE FONDEMENT DES BIENS ET SERVICES : LE TRAVAIL

1. Les aspects matériels communs à tout travail

1.1. Le processus de travail ou processus de production
1.2. Le processus de production micro-économique
1.3. Le processus de production macro-économique

2. Les aspects sociaux différenciés du travail

2.1. Le travail dans la sphère professionnelle
2.2. Le travail dans la sphère non professionnelle
2.3. Synthèse et conclusion

Supports pédagogiques relatifs au chap. I

CHAP. II : LE FONDEMENT DES PRIX ET DES REVENUS : LA VALEUR

1. Le concept de marchandise

2. La face cachée de la marchandise : la valeur

2.1. La nature de la valeur
2.2. La grandeur de la valeur
2.2. La grandeur de la valeur

3. L'expression visible de la valeur : le prix

3.1. La nature du prix
3.2. La grandeur des prix

4. Le fondement des revenus : la valeur nouvelle

4.1. La création des revenus par le travail présent
4.2. La création et la répartition du revenu global

Supports pédagogiques relatifs au chap. II

CHAP. III : LE FONDEMENT DU PROFIT ET DE L'ACCUMULATION : LA SURVALEUR

1. La source du profit : le surtravail

1.1. Démonstration théorique
1.2. Remarques générales
1.3. Précisions théoriques
1.4. Estimation statistique du surtravail

2. L'utilisation du profit : l'accumulation

2.1. Les trois composantes de la valeur et du prix
2.2. Le cycle du capital

Supports pédagogiques relatifs au chap. III

CHAP. IV : LES RAPPORTS ECONOMIQUES FONDAMENTAUX

1. Présentation des trois rapports

2. Analyse des influences jouant sur les trois rapports

2.1. Les influences affectant le taux de plus-value
2.2. Les influences affectant la composition du capital
2.3. Les influences affectant le taux de profit

Supports pédagogiques relatifs au chap. IV

CHAP. V : LA CONCURRENCE POUR LE PARTAGE DE LA PLUS-VALUE

1. La répartition de la plus-value globale

1.1. Degrés de mécanisation différents et répartition de la plus-value entre entreprises
1.2. Pouvoirs de marché différents et répartition de la plus-value entre branches

2. Les rapports entre entreprises rentables et non rentables

2.1. Les contradictions entre entreprises concurrentes dans une même branche
2.2. Les contradictions entre entreprises opérant dans des branches différentes

Supports pédagogiques relatifs au chap. V

CHAP. VI : CAPITALISME ET PRODUCTIONS NON CAPITALISTES

1. Capitalisme et entreprises indépendantes

1.1. Les traits spécifiques de l'entreprise indépendante
1.2. Les rapports contradictoires entre entreprises capitalistes et entreprises indépendantes

2. Capitalisme et entreprises publiques

2 1. Les traits spécifiques de l'entreprise publique
2.2. Les rapports contradictoires entre secteur capitaliste et secteur public marchand

3. Capitalisme et secteur institutionnel

3.1. Les activités du secteur institutionnel
3.2. Les aspects contradictoires des dépenses publiques
3.3. Les composantes du salaire et de la consommation salariale

4. Capitalisme et sphère non professionnelle

4.1. Produits domestiques et produits des associations
4.2. Les aspects contradictoires des productions domestiques
4.3. Les composantes du salaire et de la consommation salariale

5. Travail et revenus dans l'ensemble de la société

5.1. Une vue synthétique des activités et de leurs résultats
5.2. Le fondement des revenus
5.3. Travail productif et travail improductif

Supports pédagogiques relatifs au chap. VI

CHAP. VII : TENDANCES ET CONTRADICTIONS FONDAMENTALES DE LA CROISSANCE

1. Le développement de la mécanisation

1.1. La transformation des techniques de production
1.2. Le double rôle de la mécanisation
1.3. Le caractère contradictoire de la mécanisation

2. La contradiction croissante entre la socialisation de la production et la concentration du capital

2.1. La socialisation de la production
2.2. La concentration du capital

3. L'extension de la production, du salariat et des marchés

3.1. La généralisation du « règne de la marchandise »
3.2. La création et l'extension du salariat
3.3. L'extension des débouchés

4. La contradiction entre la recherche du profit privé et la satisfaction des besoins sociaux

4.1. Les dégâts humains de la croissance
4.2. Les dégâts écologiques de la croissance

Supports pédagogiques relatifs au chap. VII

CHAP.  VIII : CONFLITS ET CONCILIATIONS AUTOUR DU TAUX DE PLUS-VALUE

1. Les procédés pour accroître le taux de plus-value

1.1. L'allongement de la durée du travail
1.2. La réduction du travail nécessaire

2. Les conciliations entre accumulation, consommation salariale et dépenses publiques

2.1. Une approche théorique
2.2. Une approche empirique

3. Les effets de l'internationalisation du capital productif

Supports pédagogiques relatifs au chap. VIII

CHAP.  IX : CROISSANCE ET CRISES

1. La croissance avant la Deuxième Guerre

1.1. Le contexte socio-économique
1.2. Le caractère cyclique de la croissance
1.3. La crise et la récession des années 1930

2. La croissance de 1945 à 1974

2.1. Le nouveau contexte socio-économique
2.2. Les nouvelles modalités de la croissance
2.3. La crise conjoncturelle de 1974-75

3. La crise structurelle depuis 1975

3.1. Les étapes de la crise
3.2. Quelle issue à la crise actuelle ?

Supports pédagogiques relatifs au chap. IX

CONCLUSION : LA REPRODUCTION DU CAPITALISME

1. La séparation continuelle entre les salariés et les moyens de production

2. Les interventions répressives et préventives de l 'Etat

3. Le rôle intégrateur de l'idéologie libérale

ANNEXES THEORIQUES

1. Positions théoriques adoptées dans le livre

2. Brève comparaison avec la comptabilité nationale

3. L'équivalent monétaire des valeurs (E)

3.1. Le calcul de E
3.2. Les influences jouant sur la grandeur de E
3.3. Intérêt du concept et de sa mesure

4. La productivité du travail

4.1. Les divers concepts de productivité et leurs rapports mutuels
4.2. Les rapports entre productivité, production, emploi et durée du travail
4.3. La mesure de l'évolution de la productivité
4.4. L'influence de la productivité sur la valeur totale

5. L'explication des salaires et des différences de salaires

5.1. La conception traditionnelle
5.2. Une conception alternative

6. La production de valeur et de plus-value en termes qualitatifs : la question du travail productif

6.1. La conception traditionnelle
6.2. Une conception alternative

7. La production de valeur et de plus-value en termes quantitatifs : la question du travail plus productif, plus intensif, plus qualifié

7.1. La conception traditionnelle
7.2. Une conception alternative

8. Remarques complémentaires sur les rapports économiques fondamentaux

9. Une « loi de la baisse tendancielle du taux de profit » ?

9.1. L'approche traditionnelle
9.2. Quelques commentaires

10. La répartition de la plus-value entre branches inégalement mécanisées : la loi de la « péréquation du taux de profit »

11. Les schémas de reproduction

12. La problématique des classes sociales

LEXIQUE

REPONSES AUX QUESTIONS

Haut de page

Télécharger ou commander le manuel

La librairie scientifique en ligne « i6doc.com » propose le dernier manuel d’économie marxiste de Jacques Gouverneur en trois langues (français, espagnol, anglais) et, pour chacune des trois langues, en deux formats : d’une part, un format A4 (syllabus) (265 pages en français) sous le titre : « Comprendre l’économie. La face cachée des phénomènes économiques » ; d’autre part, un format A5 (livre) (387 pages en français) sous le titre : « Les fondements de l’économie capitaliste. Introduction à l’analyse économique marxiste du capitalisme contemporain ». A part l'avant-propos et certains passages de l'introduction, les deux textes sont pratiquement identiques.

a) Editions électroniques

en format A4 (21 x 29,7 cm) :

2005 : Comprendre l’économie (265 p.)

2005 : Comprender la economía (275 p.)

2005 : Understanding the Economy (267 p.)

en format A5 (10,5 x 14,8 cm) :

2005 : Les fondements de l’économie capitaliste (387 p.)

2005 : Los fundamentos de la economía capitalista (415 p.)

2005 : The Foundations of Capitalist Economy (389 p.)

Tous ces textes peuvent être téléchargés gratuitement. Ils peuvent être reproduits et publiés librement, sans avoir à payer aucun droit (d’auteur ou autre), mais évidemment sans clause d’exclusivité.

b) Editions imprimées

Les textes en format A5 sont également disponibles sous forme de livres imprimés. Ceux-ci sont publiés par l'éditeur Contradictions pour la version française, par la Diffusion Universitaire Ciaco pour les versions en anglais et en espagnol (voir la rubrique Bibliographie).

Les trois livres peuvent être commandés via la librairie scientifique en ligne « i6doc.com ». Le livre en français peut également être commandé chez l'éditeur Contradictions : 2, avenue des Grenadiers (boîte 1), B1050 Bruxelles ou 126, rue Roger Speybrock, F59200 Tourcoing.

Haut de page